Archives pour la catégorie Sport

20 kms, deuxième !

img_9508Il ne faut jamais dire « plus jamais ». Après mon premier 20 kilomètres de Paris, il y a 2 ans, un fort dégout de la course à pied s’était prononcé. J’ai passé un an à plus évoquer mes précédentes courses qu’à m’entrainer réellement. Malheureusement, à force de trop en parler, à peine arrivée dans ma nouvelle boite, que me voila entrainée par une partie de l’équipe à participer aux « foulées de l’assurance ». Quelques petits entrainements un peu avant, et voilà 10 kms que je réussirai haut la main (c’est à dire en dessous de l’heure, objectif que je m’étais fixé).

Lire la suite

Publicités

20 kms de Paris : Objectif atteint !

IMG_4792J’avais un seul objectif en 2014 pour me dépasser, atteindre l’arrivée des 20 kms de Paris. Jusqu’à présent, je n’avais couru que des 10 kms (Paris Centre, Odyssea, la course du Château de Vincennes, les boucles du 17ème, la corrida du 15ème) et la Parisienne à 4 occasions. Début Mars de cette année, alors que j’avais repris l’entrainement et que je me sentais bien dans mes baskets, je m’étais inscrite rapidement (un peu trop, peut être) à cette édition 2014. Puis, des problèmes de santé m’avaient empêchée de courir jusqu’en Juillet, et ce n’est que mi-Août que j’ai réellement repris l’entrainement. Je n’ai absolument pas suivi les conseils des sites spécialisés, je n’en ai fait qu’à ma tête, enchainant les séances de 10 kms (et des poussières, poussant jusqu’à 12 kms) une fois par semaine. Vous souhaitez savoir comment j’ai finalement réussi à franchir la ligne d’arrivée ? Voici, ici, un résumé détaillé d’une novice en 20 kms et peu sportive de surcroit ! Lire la suite

1, 2, 3 Soleil

10342783_10152514843248913_8036910650665524533_nFinalement, le prochain match de roller-derby est arrivé plus vite que prévu. Nous nous somme déplacés jusqu’à Fontenay aux Roses, ce dimanche, pour assister au Triple-Header, un match de garçons, un match de filles, et un match mixte (auquel on ne pourra pas participer pour cause de festival des soirs d’été).
Lire la suite

MarioTrack 7, ou le Roller Derby en action

100_0709Samedi, séance annuelle de Roller Derby pour mes zouaves et moi. Annuelle, car notre équipe préférée, les Lutece Destroyeuses jouent rarement dans les murs parisiens, plus souvent à Fontenay aux Roses ou à l’extérieur. Et lorsqu’elles prennent possession du gymnase des fillettes, Porte de la Chapelle, nous réservons notre journée, et nous apprêtons à crier ‘Impossible n’est pas Lutèce’
Lire la suite

Pour 10 kms de plus

IMG_3465Mes zouaves étant partis en vacances chez les grands-parents, à J-7 de mes 40 ans, je n’avais aucune excuse pour ne pas faire ce 10 kms à Paris (hormis que j’aurais ENFIN pu faire une grasse mat’).
Ce matin, il pleuvait à grosses cordes. Ma première réflexion a été de me dire « j’aurais vraiment mieux faire de m’abstenir ». Mais voilà, je ne veux pas renoncer, j’ai besoin de courir pour évacuer les mauvaises ondes. Alors me voilà partie pour le 15ème arrondissement, un endroit que je ne connais quasiment pas (mis à part le Parc André Citroën).

Lire la suite

Odyssea – Une course en rose

T-shirts rose familiaux

T-shirts rose familiaux

Reboostée par mes dernières performances, je m’étais donc inscrite à Odyssea, 10 km de course pour la recherche contre le cancer du sein. A l’inscription, 2 sas te sont proposés : moins d’1 heure, et plus d’1 heure. Pas de bol, généralement je fais 1 heure.  Motivée, je m’inscris dans le sas « moins d’1 heure », en espérant bien y arriver. (attention, ce détail aura son importance plus tard dans le récit).
Lire la suite

Ma parisienne à moi

Il faut courir !

Il faut courir !

Dimanche 15 Septembre, Pont d’Iéna. Départ de la Parisienne. La quatrième fois pour moi.
J’ai fait l’édition de 2009 : 40’58 sur 6 km, c’était ma toute première course, je venais de reprendre l’entrainement 3 ou 4 mois auparavant. Tellement fière de moi et en pleine forme à l’arrivée que je m’inscrivis directement aux 10 kms de paris Centre dans la foulée.
2010 : 34’31 sur 6 km : Je ne cessais de m’entrainer, à cette époque, j’avais besoin de ça pour m’évader et évacuer les tensions. Malheureusement, juste après cette course, je me blessais à ma cuisse gauche. 1 an de souffrances plus ou moins forte, de séances de kiné.
2011 : 39’36 sur 6,3 km : Ma pire année de Parisienne. Je venais de reprendre tout doucement la course, il pleuvait et la direction de course avait décidé de faire passer les entreprises avant les individuelles. Résultat, quasiment 2 heures d’attente dans la pluie et le froid sur le pont d’Iéna, et les individuelles qui grondaient. Je décidais alors que La parisienne était terminée pour moi, et je boudais l’année 2012.

Lire la suite