« Désobéissance » de Sebastián Lelio

A l’occasion de la mort de son père, le rabbin Rav Krushka, Ronit, photographe New Yorkaise, revient dans la communauté Juive qu’elle avait abandonné il y a quelques années. Elle n’est pas forcément la bienvenue, hormis pour Esti, très heureuse de retrouver son amie.

Très joli film sur la liberté de ses choix par rapport aux traditions et à la religion communautaire, ce duo féminin interprété par deux divines actrices Rachel Weiz et Rachel Mc Adams nous conte leur difficulté d’assumer leur amour l’une pour l’autre face à la religion juive et leur entourage. Pas d’excès sur d’éventuels clichés rétrogrades, le mari d’Esti, futur grand rabbin, semble les comprendre même s’il n’approuve pas.
Cette histoire est tournée tout près des visages des acteurs, et les trois personnages principaux nous emplissent d’émotion. Désobéissance est une valse de sentiments entre deux femmes provenant du même univers, qui se retrouvent sur la chanson Lovesong de The Cure (seule chanson du film).
Malheureusement, la fin peut surprendre et décevoir, comme si le réalisateur lui-même n’avait pas trouvé la solution à cette équation impossible. Mais les larmes ont coulé, gage de sentiments exacerbés.

Note : 7/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.