« 3 Billboards, les panneaux de la vengeance » de Martin McDonagh

L’affaire Angela Hayes a débuté depuis 6 mois, mais rien ne se passe. Sa mère Mildred,en voyant les 3 panneaux à l’entrée de la ville, a l’idée de les louer en visant le chef actuel de la Police, Bill Willoughby, afin que l’enquête avance. Mais tout le monde n’est pas d’accord sur sa façon de faire.

Le thème de ce film n’est pas ultra vendeur, le piétinement d’une enquête sur le meurtre d’une jeune fille après avoir été violée, et sans sa victoire aux golden globes, peut être n’aurait-t-il pas eu cette forte médiatisation. Mais il le mérite amplement.
Ce film est riche en informations, sur l’Amérique profonde et la gestion des différences, sur la violence et le pouvoir de la police.
Tous les personnages sont hauts en couleur, dont bien sûr celle de Frances Mc Dormand, dans le rôle de cette mère déterminée, mais c’est surtout la performance de Sam Rockwell, dans ce rôle de policier raciste, un peu idiot, dont la maman lui dicte sa conduite, qui est assez époustouflante et tellement drôle.
Un tout petit bémol sur le rythme un peu lent, et sur la toute fin du film (mais je ne peux en dire plus sans faire un énorme spoil).
Mais de nombreux éclats de rire, de la tension, de l’amour, de la réflexion en font un très très bon film pour ma première critique de l’année.

Note : 7.5/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.