« Santa & Cie » de Alain Chabat

Alors que le père Noël et sa femme Wanda préparent Noël comme à leur habitude avec les lutins, ces derniers tombent tous malades en même temps. 92000 lutins. Et Noël arrive très vite, alors le Père Noël décide d’aller chercher le remède pour les soigner. Mais tout ne se passe pas comme prévu et il débarque à Paris à bord de son traineau. Il va devoir trouver de l’aide.

Jour de sortie de la comédie de Noël, un jour de RTT en poche et l’annonce de la venue d’Alain Chabat dans mon cinéma, le Pathé Wepler, tout concordait pour une excellente après midi.
Il faut dire que l’attente était énorme, Alain Chabat étant l’un de mes acteurs-réalisateurs préférés (et que dire de mon addiction pour les films de Noël).
Le début nous entraine dans l’univers coloré et féérique du monde du Père Noël. Cela peine cependant à démarrer, mais les enfants vont se plonger directement dans l’ambiance. Dès les premières minutes sur Paris, les personnages se dévoilent et quelques blagues à l’humour Chabat nous arrivent. Les dialogues sont toujours très bons, comme à son habitude.
Cet homme sait parler autant aux adultes qu’aux enfants, il y a donc deux niveaux de lecture dans ce film. Beaucoup de tendresse en ressort assez rapidement. La famille constituée par Pio Marmaï, Golshifte Farahani et les deux enfants, craquants, va aider notre Santa Claus un peu dérouté dans l’univers des hommes, à s’y retrouver. Le personnage du Père Noël est incroyablement ciselé, c’est définitivement le point fort du film. Mais les seconds rôles ne font pas pâle figure (et les apparitions de Jean-Pierre Bacri ou Kyan Khojandi sont savoureuses).
Quelques faiblesses scénaristiques m’ont cependant déçue, ainsi que quelques blagues tombées à plat. Jolie référence à la Cité de la peur (mais pas de spoil, je vous laisse découvrir par vous même).
Jolie fin comme il se doit pour un film de Noël. J’en profite pour parler des effets spéciaux, de fabrication française, messieurs-dames, d’excellente qualité.
Difficile de dire du mal d’Alain Chabat, d’autant que son intervention dans la salle a été au niveau de ce que j’attends de ce monsieur, drôle, intelligente et accessible. J’attendais surement trop de ce film, c’est pourquoi je suis certainement un peu déçue. Mais il s’agit d’une très jolie comédie familiale afin de passer une excellente fin d’année au cinéma.
Pour petits et grands, sans aucune hésitation (il y avait de nombreux enfants dans la salle, de tous âges, dont une petite fille qui a demandé à Alain Chabat si le Père Noël existait vraiment, ou une autre qui lui demandait pourquoi il était habillé en vert et pas en rouge).

Note : 7/10

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Santa & Cie » de Alain Chabat »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s