« Moonlight » de Barry Jenkins

Chiron, surnommé Little, est un peu malmené par ses camarades. Il est pris sous l’aile par un dealer du quartier, se décidant à l’aider et à l’élever un peu. Durant trois périodes de sa vie, il va devoir évoluer entre les brimades, ses envies et l’entourage social compliqué.

Honte à moi, je n’étais pas encore allée voir l’Oscar du meilleur film de cette année. C’est en suivant l’envie de l’ami avec qui j’étais que cet oubli a été réparé. J’étais un peu passée à coté, et je le remercie de cet excellent choix.
Thème compliqué, l’homosexualité dans un milieu social rempli de testostérone, de drogues et de violence, est traité de manière très sensible et tendre. On se prend vite d’affection pour ce petit garçon, malmené par la vie, et son évolution est traitée de manière intelligente. Toutes les scènes sont importantes, celles de ses rapports avec sa maman, avec ses parents de coeur, avec son ami Kevin, et avec ses agresseurs.
Film d’1h50 qui passe en un clin d’oeil, l’émotion est au rendez-vous. Mouvements de caméra, filmé de façon très moderne, cette oeuvre porte toutes les qualités souvent énumérées sur le cinéma indépendant.
Si vous ne l’avez pas encore vu (comme moi), foncez au cinéma avant qu’il ne soit retiré de l’affiche.

Note : 8/10

Publicités

Une réflexion au sujet de « « Moonlight » de Barry Jenkins »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s