« Rock’n Roll » de Guillaume Canet

179029-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxGuillaume Canet, 42 ans, tourne dans l’un de ces films d’auteurs, où il incarne le (jeune) père d’une fille de 20 ans. Il trouve cela surprenant, par rapport à son âge, mais c’est surtout l’interview qu’il donne aux cotés de cette demoiselle qui lui donne le déclic : il n’est plus tendance, pas assez rock’n roll. Refusant cet état de fait, il décide de réagir et de tout tenter pour montrer qu’il est toujours jeune, quitte à se ridiculiser. Sa femme, Marion Cotillard, ne le prend tout d’abord pas au sérieux, avant de comprendre la situation.

Un jour est passé depuis le visionnage de ce film, et je ne sais toujours pas vous dire si j’ai aimé ou détesté. En fait, je pense que le sentiment est partagé, selon les diverses parties du film.
Une fois de plus, trop de promotions peut engendrer une indigestion, et on l’a vu un peu partout, le Guillaume, surjouant les situations pour prouver son sens de l’auto-dérision, en compagnie de sa chérie. Les premiers instants drôles du film ont été vus et revus dans les divers extraits disséminés ces dernières semaines, qui gâche un peu le plaisir. Cette première partie est assez normale, la dépression est quasi présente, et l’on se plait à regarder son semblant de vraie vie de famille.
Le premier virage arrive lorsqu’il décide de réagir, en sortant, buvant, et en prenant de la coke, accompagné de ses super potes (ses vrais potes), Yarol Poupaud, Yodélice. Alors, oui, il a pleins de super potes, le Guillaume, il peut même aller voir Johnny et Laeticia. Mais, bon, trop d’excès peut engendrer une indigestion… et c’est pas fini.
La dernière partie est assez catastrophique, elle met limite mal à l’aise. L’exagération est telle qu’on attend la fin avec impatience. Le ridicule ne tue plus, et heureusement.
La fin est drôle, dans un humour totalement absurde, mais qui me plait.
En dehors de tout cela, j’ai énormément apprécié les diverses références musicales, cinématographiques, forcément, Guillaume a le même âge que moi. Marion Cotillard est exceptionnelle, je reconnais la Marion de ses débuts, et ça fait du bien. J’ai aimé reconnaitre les vedettes qui défilent, j’ai parfois éclaté de rire, je me suis reconnue dans les remarques difficiles à accepter sur notre jeunesse qui s’éloigne. J’ai adoré l’auto-dérision.
Bref, impossible d’avoir un avis tranché. De ce fait, je suis obligée de ne mettre que la moyenne, un peu déçue car j’espérais beaucoup mieux de sa part.

Note : 5/10

Publicités

Une réflexion au sujet de « « Rock’n Roll » de Guillaume Canet »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s