Noël avant l’heure : Manu et Dionysos à Strasbourg

img_9847Cela fait déjà quelques temps que je ne vous ai pas fait de compte rendu de concert. Je ne pouvais cependant pas passer à coté de celui-ci. Tout a commencé le soir du concert de Manu au Petit Bain. On venait d’apprendre que la première partie de Dionysos à La Laiterie serait tenue par Manu. Décembre à Strasbourg avec son sublime marché de Noël, l’un de mes groupes préférés que je n’avais bizarrement jamais vu en concert (seulement dans un festival), et bien sûr Manu, mes yeux brillaient tellement à cette évocation que mon amoureux ne pouvait me dire non, même 5 heures de route * 2 ne lui faisait pas peur (à ce jour, je n’oserais lui demander de recommencer, tellement le voyage du retour fut long).

C’est donc après une après-midi dans le froid et la beauté des petites rues Strasbourgeoises, et une petite bière de Noël pour nous réchauffer, que nos pas nous dirigent (difficilement, notre sens de l’orientation n’étant pas au top) vers la Laiterie. Un petit coup de stress de manquer le début (pardon à mon amour d’avoir perdu le sourire à ce moment-là) mais nous voilà dans la salle (pas tout devant, sniff) mais suffisamment près pour profiter pleinement. Même pas le temps de prendre une bière (sic!), quelques toutes petites minutes de patience, et je vois mes amis arriver sur scène : Damien Jarry au violoncelle, Christophe Saunière à la harpe, Matt Murdock et ma jolie Manu sont présents pour un set acoustique mystique, qui débute dans un silence respectueux. « Je n’veux pas rester sage » et « Quand l’herbe nous dévore » ravivent quelques mémoires dans la salle. La pensée de Micka nous donne des frissons, Manu nous susurrant quelques souvenirs de Dolly dans cette salle de la Laiterie.  Le final sur « L’hiver » est somptueux, profitant de chaque note dans les bras de mon amoureux. L’hiver me fera frissonner jusqu’à ma mort.

C’est déjà terminé. J’envoie mon ange chercher ma bière salvatrice, afin de garder ma place. La pression est là, impatiente de découvrir enfin notre vampire en pyjama sur scène. Le set commence avec Mathias arrivant depuis la salle, son hygiaphone à la main. Une chanson d’été nous met dans l’ambiance. Elle sera festive, communicative, harmonieuse, chantante et riante. Car Mathias nous distille diverses anecdotes, de nombreux rires, et des souvenirs. 2003, dans cette même salle, Dionysos était en première partie… de Dolly. Les chansons du dernier album sont bien sûr présentes, avec une petite incursion du coté de la mécanique du coeur, un Song for Jedi sautant, et pour finir une première fois, une cover de Leonard Cohen sur The partisan.

Un rappel de toute beauté avec la reprise de Bowie, Heroes, avant de terminer en acoustique  sur le vampire en pyjama, chanson titre de l’album et un frissonnant Neige, entonnée par tout le public, qui me fait forcément penser à ma petite zouave.

Ovation du public, harmonie totale, les applaudissements pleuvent, à juste titre. Ce concert fera partie du top 5 des meilleurs concerts auxquels j’ai participé. Cela a semblé plaire à Mathias également, puisqu’il nous régalera encore d’un petit air à l’harmonica dans les traverses de la salle de concert.

Excellent moment passé en compagnie de mon amoureux, que je dois encore remercier une fois de plus. Car c’est grâce à lui si j’ai pu passer ce week-end à Strasbourg, participer à ce concert, tout cela en sachant que ce genre de musique n’est pas sa tasse de thé. Et en plus, il a apprécié. Cette soirée se terminera en compagnie de Damien, Manu et Matt, pour mon plus grand plaisir. En attendant le prochain concert puisque Manu nous concocte de nouvelles chansons, et je suis sûre que Mathias ne nous laissera pas longtemps sans nouvelles !

A très vite, donc !

Set liste :

Chanson d’été
Skateboarding sous morphine
Hospital Blues
Vampire de l’Amour
Giant Jack
Ciel en sauce
(with « Smells Like Teen Spirit » snippet by Nirvana)
Le jour le plus froid du monde
Flamme à lunettes
Song for Jedi
Know Your Anemy
Cloudman
La métamorphose de Mister Chat
The Partisan
(Leonard Cohen cover)

Encore:
Mc Enroe’s Poetry
Heroes
(David Bowie cover)
Vampire en pyjama
(Unplugged)
Neige
(Unplugged)

Publicités

Une réflexion au sujet de « Noël avant l’heure : Manu et Dionysos à Strasbourg »

  1. Ping : Mon bilan 2016 | lavisdejo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s