20 kms, deuxième !

img_9508Il ne faut jamais dire « plus jamais ». Après mon premier 20 kilomètres de Paris, il y a 2 ans, un fort dégout de la course à pied s’était prononcé. J’ai passé un an à plus évoquer mes précédentes courses qu’à m’entrainer réellement. Malheureusement, à force de trop en parler, à peine arrivée dans ma nouvelle boite, que me voila entrainée par une partie de l’équipe à participer aux « foulées de l’assurance ». Quelques petits entrainements un peu avant, et voilà 10 kms que je réussirai haut la main (c’est à dire en dessous de l’heure, objectif que je m’étais fixé).

Tellement facile à atteindre que mes ambitions ont (un peu trop) vite gonflé. Et me voilà, dès Avril, réinscrite pour le 20kms de Paris, en cette année 2016. Il faut dire qu’à ce moment là, seule, j’avais besoin d’objectifs à me fixer, pour ne pas m’enfoncer dans une déprime qui pointait fortement son nez. Mais la motivation n’était jamais réellement là, au moment de se lever le week-end pour faire un petit entrainement, mon petit cocon me semblait beaucoup plus accueillant. On y rajoute des petites faiblesses temporaires au niveau des genoux, et le bilan est bien maigre. Ce n’est pas l’arrivée de mon amoureux dans ma vie qui me poussera à reprendre la route (mais il n’est pas la cause de mon absence d’entrainement, qu’il se rassure !).

Bref, ce n’est, au final, que parce que je ne voulais pas être trop honteuse devant ceux à qui je m’étais vantée, que je me suis remise à courir et à me préparer pour le 20 kms… le 04 Septembre… soit un mois avant l’épreuve.  7km pour débuter, puis 3 fois 10 kms (dont Odyssea), et hop, direction le SAS 1h55-2h05, ce dimanche matin, à la fraiche.  Je ne vous dirai pas que j’avais pleinement confiance en moi. J’avais même hésité à renoncer les semaines précédentes, mais l’envie d’atteindre mon objectif a été la plus forte.

Je me souviens avoir écrit à mon amoureux « pas sure de réussir… je commence à douter » alors que le départ se faisait (un peu trop) attendre. Et c’est parti… les premiers kilomètres défilent et je me demande toujours ce que je fais là. 3ème km seulement et je me dis que le calvaire va recommencer. 7ème, et je me dis qu’habituellement, je commence à sentir l’arrivée. 10ème km, tout va bien, horaire nickel (moins d’1h02), je me dis même que je vais pouvoir courir jusqu’au 15ème sans problème, et pouvoir gérer les 5 derniers kms intelligemment. C’est d’ailleurs quasiment ce qui va se passer (hormis quelques mètres de marche au 14ème).

Dernier ravitaillement au 15ème kilomètre, essentiellement de l’eau, beaucoup d’eau, car le soleil est bien présent. Je me sens bien, et commence à croire à mon arrivée vers les 2h05. Espoir de très courte durée car dès le tunnel suivant, l’énergie tombe. Plus rien dans les jambes. Aucune douleur, juste de la fatigue. Les dernières montées seront faites en marchant, le reste en courant, en soufrant un peu mais en ne se sentant pas si mal que ça. Méga sourires aux photographes avant l’arrivée (sourires qui ne seront malheureusement pas pris en photo), et l’arrivée est là : 2h08’07 », soit 5’7″ de moins qu’il y a 2 ans. Fière de moi, heureuse, et même pas épuisée…. contrairement à mon iPhone qui tombe en rade, batterie faible….

Objectif totalement atteint, voire même dépassé ! Même si j’ai quelque peu espéré, durant la course, terminer en 2h05. Peut être un prochain objectif ?  Mouais, 20 kilomètres, c’est toujours aussi long…. Pas sûre d’y retourner… mais je ne dirai plus « jamais » !

Publicités

5 réflexions au sujet de « 20 kms, deuxième ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s