« Victoria » de Justine Triet

545138-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxAvocate un peu dépassée par sa vie de femme célibataire avec deux enfants, en plein désert sentimental, Victoria participe au mariage d’amis. Elle y retrouve un ancien client, Samuel. Cependant, durant ce mariage, l’un de ses amis se retrouve accusé d’avoir donné des coups de couteau à sa compagne, et lui demande d’être son avocate. Elle se laisse convaincre, et c’est le début de ses ennuis… ou de changements dans sa vie, comme elle le demande à son psy et sa médium, qu’elle consulte régulièrement.

Film largement survendu par les médias et les critiques, annoncé comme la comédie de l’année, celui ci vaut essentiellement par le rôle tenu par Virginie Efira, toujours aussi efficace, mais pas réellement surprenante. A ses cotés, le très bon Vincent Lacoste (qui ne fait jamais de fausses notes) et le toujours aussi beau Melvil Poupaud (1973 est une excellente année, je crois).

Certaines scènes sont assez drôles, mais l’ennui s’installe rapidement. La déprime de Victoria s’étend sur les spectateurs, la lenteur de certains passages nous fait perdre l’envie de suivre le rythme. Ce qui nous laissait penser à une jolie comédie moderne à la française, nous traine finalement lentement vers la fin, de manière trop convenue.

Ce n’est pas ce film qui relèvera le niveau assez faible du cru 2016.

Note : 5/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s