« Jamais entre amis » de Leslye Headland

446711.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxJake et Lainey se sont connus, un soir à la fac, et ont perdu leur virginité à cette occasion. 12 ans plus tard, ils se retrouvent par hasard lors d’une séance d’addiction au sexe. Elle s’accroche désespérément à son amour de jeunesse, lui couche avec toutes les filles qu’il rencontre. Ils décident de rester amis, et deviennent les meilleurs amis du monde, se racontant leurs mésaventures.

Comédie sentimentale, digne de ce nom, incluant tous les codes de ce genre de film, « Jamais entre amis » est idéal pour une journée sous la pluie (et c’est le cas aujourd’hui, sur Paris). Le précédent film de cette réalisatrice, Bachelorette, avait été une catastrophe et je ne serais pas allée voir ce film si j’avais eu vent que c’était la même qui avait sévi. Heureusement pour moi, j’y suis allée. Certes, c’est loin d’être le film de l’année, mais le couple incarné par Jason Sudeikis et Alison Brie fonctionnent parfaitement. Cela parle de sexe, beaucoup, plutôt bien, mais ce n’est pas vulgaire, et cela change un peu des comédies potaches stupides américaines. Rien à dire de plus, si vous aimez les comédies sentimentales sans prétention, celui-ci peut vous convenir. Si vous n’avez pas le temps actuellement d’aller au ciné, vous ne manquerez rien de spécial.

Dernier mot, je ne vous recommanderai pas la VF qui est assez mauvaise (mais en journée, dans mon ciné, ils privilégient la VF à la VO, sniff).

Note : 5/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s