Scandal au Bataclan

scandal_en_concert_en_france_4779Un soir à Paris, rien de spécial à faire. Je vois que Scandal, groupe de J-Rock que je vois régulièrement dans le J-Top sur NoLife passe au Bataclan, pour une unique date en France. Mon ex m’apprend alors qu’il a une place en trop pour ce concert. Je décide donc d’y aller. Je ne sais absolument pas à quoi m’attendre. Plongée dans un monde inconnu…

Arrivée une heure avant l’ouverture des portes, sous un joli soleil printanier, je m’aperçois que la file d’attente est bien longue. De vrais fans seront dans la salle ce soir. Des geeks par centaine attendent sagement de voir leurs idoles. Des dizaines de t-shirt NoLife circulent. Je n’ai toujours pas compris l’adéquation entre le monde de la J-music et du geek, en dehors des chaines de télé, mais le fait est qu’il existe. Loin des concerts intimistes auxquels j’assiste ces derniers temps, celui ci est complet (1500 places) et sentira la sueur. L’énergie est bien présente, et la première partie en recevra une bonne part. The Shapers, groupe toulousain, choisi par Scandal (par l’intermédiaire de leur tourneur européen), produit un bon rock, souriant et communicatif, en anglais (avec un charmant accent français). L’accent toulousain d’Anthony Shapers, le chanteur du groupe, nous éloigne de l’Asie quelques instants. Une vraie jolie découverte, assez proche de mes gouts musicaux, et une jolie surprise sur laquelle je ne pensais pas tomber. Un nom à mettre dans les tablettes, et à suivre.

Désormais tout le staff de Scandal s’affaire pendant de (très) longues minutes à préparer guitares, basse, et batterie des 4 jolies demoiselles  Elles arrivent alors sur scène, et la foule se déchaine. Elles présentent leur dernier album, Hello World (que je ne connais malheureusement que très peu), mais le public semble totalement en adéquation, chantant, reprenant en choeur, dansant, sautant. J’ai rarement assisté à une fusion totale entre cette majorité de mecs dans la salle et 4 filles résolument modernes et sexy. Lorsque Haruna, la chanteuse, se met à parler français (et plutôt bien, un bel effort), l’audience est bouleversée, chamboulée. 1h10 de concert plus tard, elles quittent la scène. Il faudra une bonne dizaine de minutes où le public les appellera, applaudira, etc…  avant qu’elles ne réapparaissent. Un petit rappel et puis s’en vont, les filles ont assuré le show. Pourquoi ce concert de rock ne ressemble pas à un concert de rock européen, je n’ai pas trouvé la solution. Pourquoi le public est totalement différent ? Mystère. Mais le rock japonais existe (je regrette encore d’avoir manqué le concert de One Ok Rock). Et il peut être féminin.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Scandal au Bataclan »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.