« A trois, on y va » de Jérome Bonnell

071757.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxMélodie vient rendre visite à son amie, Charlotte, la pensant seule, mais elle tombe sur Micha. Charlotte et Micha sont en couple depuis 4 ans, mais Mélodie et Charlotte entretiennent une relation cachée. L’affaire se complique lorsque Micha et Mélodie se rapprochent. Mélodie doit alors se partager entre les deux amoureux, complices et différents à la fois. Elle doit surtout manoeuvrer pour que ni l’un ni l’autre ne s’en rende compte.

Troisième séance cinéma de la semaine afin d’oublier sa vie, rien de tel que de se perdre dans une salle obscure. Ambiance romantique et érotique ce soir, avec ce trio amoureux, tellement rafraichissant, doux, léger, sensible, et printanier. L’amour existe entre ces trois jeunes personnes, et il virevolte autour de nous. Magnifique atmosphère décrite dans ce film, où rien n’est vraiment grave. Pas de portes qui claquent, de cris, de pleurs, on est loin du vaudeville démodé, ici tout est moderne et aérien.

Ce film ne serait rien sans le parfait trio d’acteurs, Anaïs Demoustier (déjà vue récemment dans Une nouvelle amie),  Félix Moati (déjà remarqué dans Valentin Valentin et Télé Gaucho) et dans une moindre mesure Sophie Verbeeck, qui crédibilisent l’histoire. Ils incarnent parfaitement l’innocence de la jeunesse et la passion amoureuse. Le ballet de leurs corps qui s’entremêlent est filmé ultra sensuellement, peau contre peau, des bouches qui se cherchent, des mains qui se perdent.

On ne peut sortir de ce film qu’en ressentant de l’amour, et c’est assez fort quand on sait que je suis en cruel manque d’affection et dans une déprime due en partie à la solitude.

Je ne parlerai pas de la fin du film, mais serait très curieuse de connaitre votre avis. Vous n’avez donc plus qu’un seul choix, filez au cinéma voir cette jolie comédie française.

Note : 7/10

Publicités

5 réflexions au sujet de « « A trois, on y va » de Jérome Bonnell »

  1. baboo76wp

    Le réalisateur était ce soir au capitole à Suresnes. J’aurais aimé y aller !
    Bon peut-être ce week-end (sans le réalisateur Jérome Bonnell) car ta critique me donne encore plus envie !

    Répondre
  2. Ping : Mon bilan 2015 | lavisdejo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s