Tenki Ame, une invitation au voyage

Manu_tenkiCela faisait drôlement longtemps que je n’avais pas parlé de Manu sur ce blog, non ? Plus d’un mois sans news, cela ne pouvait pas durer. Après la série de concerts acoustiques dont je vous avais narré toutes les jolies sensations ressenties, et son concert plus rock (au Montreux Jazz Café), là revoilà pour une chouette actualité, la sortie du clip de Tenki Ame, tiré de son EP Japonais, 8 titres dont je vais tout de suite vous parler.

EP sorti début Novembre, d’abord en CD puis en version Numérique et une magnifique version vinyle, j’attendais impatiemment le clip lié à sa chanson phare, Tenki Ame, dont les illustrations de Nico Hitori De filtraient sur le net pour de jolis mais très frustrants teasers. Elles présageaient un résultat exceptionnel, et je peux l’avouer, je ne suis pas déçue. Bluffée par cette atmosphère, soufflée par l’émotion que ces images procurent, ce clip est tout simplement magnifique.

Mais pourquoi cet ovni japonisant dans une discographie plutôt rock ? Cet EP est né de la passion que Manu a pour le Japon d’une part, et de sa rencontre avec Suzuka Asaoka, d’autre part. Suzuka est connue pour sa participation à la chaine NoLife, et c’est après cette rencontre fortuite qu’est née « Su Tekini », présente sur l’album Rendez-vous (sorti en 2008).  Heureuses de cette collaboration, elles repartent pour un nouveau titre « Tenki Ame », à l’origine, juste pour le plaisir. Mais Manu l’intègre rapidement à ses concerts, et l’enregistrement de ce petit joyau devient nécessaire. L’envie de nous faire partager cet univers entraine alors la création de cet EP, avant de retourner vers des bases plus rock.

Le fameux titre « Tenki Ame » est alors enregistré dans trois versions différentes avec la complicité de Damien Jarry au violoncelle, de Christophe Saunière à la harpe, et se retrouve également remixé par Santiago Walsh.

« J’attends l’heure« , initialement en français sur la Dernière étoile (sortie en 2013), a été traduite avec grâce en « Mô Jikikai », la fabuleuse version de « Suteki Ni » en live à l’Elysée Montmartre toujours aussi rock et tellement agréable à écouter, et « Amaku Ochiru », en 3 versions différentes (une classique et deux électroniques) complètent cette aventure japonaise, rafraichissante.

Mais attention, la rockeuse revient très bientôt avec un nouvel album. Actuellement en studio, en plein enregistrement, Manu nous promet des décibels et de l’énergie. En attendant, profitons de cet excellent clip que nous avons tant attendu et de l’ensemble de l’EP. Vive la culture japonaise !

Publicités

3 réflexions au sujet de « Tenki Ame, une invitation au voyage »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s