Un nouveau boulot, c’est rude !

FullSizeRenderCoucou les amis, je vous ai délaissé ces derniers temps, je m’en rends bien compte. Je ne vous oublie pas pour autant, rassurez vous. Mais depuis deux semaines que j’ai repris le travail, je n’ai plus vraiment une seconde à moi. J’espérais pouvoir alimenter ce blog durant mes trajets de RER, mais je suis tellement KO que le matin, je ferme les yeux, et le soir, je me mets à jour de tous les derniers événements FB que je n’ai pas eu le temps de voir durant la journée.

L’apprentissage est intense, la mise en route dense, et la pression de devoir tout assimiler d’ici deux semaines, car celui que je remplace et mon n+1 sont censés partir en même temps, est bien réelle. Bientôt, je vais devoir faire LE plongeon bien profond vers un monde quasi inconnu, et des dizaines d’interlocuteurs à gérer en face de moi. Heureusement, l’équipe dans laquelle je suis arrivée est extrêmement sympathique, les premiers éléments de caractères des uns des autres se dessinent, et j’ai déjà quelques « préférés ».

J’essaie de gommer un peu mon caractère atypique afin que certains ne me regardent pas comme une extra-terrestre, mais mon naturel revient souvent au galop. Tant pis, je ne renoncerai jamais à ma personnalité, au risque d’en choquer quelques uns. Changer ses habitudes après 15 ans dans la même société, avec des collègues qui sont devenus de vrais amis, ce n’est vraiment pas évident.

Mon nouveau poste me donne l’impression de correspondre à ce que j’ai déjà fait, mais à la puissance 100, ce qui vous donne un peu l’idée de la pression que je me mets. Et donc, vendredi soir, après 2 semaines complètes, je me suis écroulée, totalement éreintée,  l’impression d’avoir fait la fête toute la nuit et de n’avoir dormi que 2 heures, alors que je n’ai pas fait une seule sortie depuis mon premier jour. A l’heure où je vous écrit, je suis toujours dans le gaz complet, inquiète à l’idée de ne pas récupérer d’ici lundi matin.

Alors, je me suis dit deux choses : un, je vais devoir prendre des vitamines sinon je ne tiendrai pas le rythme, et deux, il va falloir reprogrammer des soirées afin d’évacuer un peu la pression. Aussitôt dit, aussitôt fait, deux soirées sont programmées la semaine prochaine, en espérant que tout se passe comme je l’imagine.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Un nouveau boulot, c’est rude ! »

  1. franck

    Le plus dur est fait, tu as raison sort pour décompresser . et pour les vitamines en hivers une cure d’un mois ne fait pas de mal. Tu es une battante, tu vas trouver ton rythme de croisière . le meilleur est a venir. Bises .

    Et bientôt on dégustera un bon champagne que tu auras bien mérité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s