« Les souvenirs » de Jean-Paul Rouve

375271.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxRomain, étudiant en lettres, veilleur de nuit, a un papa un peu perdu par sa toute nouvelle retraite, une maman un peu abattue par l’attitude de son mari, et une grand-mère pour qui il a beaucoup d’affections et que ses enfants viennent de placer en maison de retraite, à son grand désarroi. Lorsque cette dernière s’enfuit, il part à sa recherche, à la recherche de ses souvenirs.

J’ai une tendresse toute particulière pour Jean-Paul Rouve, même si son précédent film m’avait déçue (cf. Quand je serai petit). La bande-annonce m’avait touchée, et bien que je ne m’attendais pas à un grand film, je savais que celui-ci me plairait. L’histoire est pleine de bons sentiments, avec un léger accent de modernité du coté de Romain et de son colocataire (en grande partie, générateur de répliques comiques). Matthieu Spinosi est un jeune acteur, plutôt sacrément beau gosse, avec un sourire à faire tomber toutes les demoiselles (plus ou moins jeunes, n’est ce pas), et réellement parfait dans ce rôle. Annie Cordy est formidable, elle m’a fait penser à la grand-mère de Vic dans La Boum, cette grand-mère que l’on souhaiterait tous avoir. La déception vient de Michel Blanc, qui surjoue parfois, et dont le rôle est plutôt ingrat. Heureusement, le film s’intéresse principalement à la relation grand-mère/petit-fils, délicate, tendre et drôle à la fois. La petite apparition de Jean-Paul Rouve en papa qui trouve en Romain son fils qui est à 100000 lieues de lui prouve que cet homme est réellement un grand acteur, capable de distiller humour et émotions au même moment.

Les répliques sont vraiment ciselées, le texte plutôt bien écrit (scénario de Jean-Paul Rouve et David Foenkinos), et j’ai ri à de nombreuses occasions (pleuré aussi, une fois). La seconde partie du film est malheureusement moins enlevée, mais l’ensemble forme une histoire cohérente sur la famille, et l’importance des relations entre générations. Après « La famille Bélier », encore un joli film français tout doux pour panser nos blessures.

Note : 6/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s