« Men, Women & Children » de Jason Reitman

359221.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxDans le monde actuel, la vie sociale des adolescents se déroule essentiellement à travers les nouvelles technologies, avec photos, sms, Facebook, et autres avatars sur jeux vidéos. Problèmes relationnels, gestion de leur image, les problèmes des adolescents se retrouvent démultipliés sur la toile. Comment réagissent leurs parents, les incitent-ils, les privent-ils, les surveillent-ils ? Prennent ils place sur ces réseaux ?


Relations humaines et réseau social, deux thèmes chers à mon coeur m’ont fait entrer dans cette petite salle ce matin (avec seulement trois autres personnes). Je n’avais pourtant pas été convaincue par le précédent Young Adult du même réalisateur.

Afin de résumer ce film, il suffit d’en indiquer la ligne conductrice : « Internet est le mal ». Le destin de divers familles s’entremêle dans ce film, et leurs problèmes ne sont pas identiques mais la résolution de ceux-ci est la même. Que ce soit des adultes dont leur vie sexuelle réduite à néant les poussent à aller sur des sites de rencontre extra-conjuguales, les enfants qui rêvent de célébrité en postant des photos plus ou moins suggestives, un garçon qui recherche des amis à travers les jeux vidéo car il a perdu tous les siens, ou une fille anorexique à force de vouloir plaire, le diable est présent dans chaque foyer à travers un login et un mot de passe.

Afin de diminuer cet impact, Jennifer Garner joue le rôle d’une mère qui surveille trop sa fille en la pistant sur tous les sites et sur son téléphone, afin de toujours tout savoir, au risque de la pousser à pire.

Bref, vous comprendrez que je n’ai pas franchement adhéré à ces histoires. Pourtant, il a un coté plutôt attendrissant, avec l’histoire d’amour entre deux adolescents (dont la jolie Kaitlyn Dever, déjà vue dans States of Grace), ou la rencontre entre deux adultes esseulés.

Pour ma part, les réseaux sociaux m’ont parfois déçus, mais m’ont surtout apporté beaucoup plus de relations humaines, de découvertes, que je n’aurais pu avoir autrement. Je ne peux pas affirmer que lorsque mes enfants y mettront les pieds, je serai totalement sereine. Je regarde déjà mon grand zouave prendre place sur certains jeux vidéo avec ses amis (IRL) et je tente parfois de le mettre en garde. Mais nous devons désormais prendre cela en compte dans notre éducation, et ne pouvons pas aller contre. D’ailleurs, dès la sortie de ce film, j’ai découvert un message d’un ami proche sur mon smartphone. Et j’y ai répondu aussi vite avec plaisir !

Note : 5/10

Publicités

Une réflexion au sujet de « « Men, Women & Children » de Jason Reitman »

  1. Ping : « Girls Only  de Lynn Shelton | «lavisdejo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s