Seule au milieu de tous ces gens

IMG_4643Avec mon tempérament d’asociale, je peux parfois (souvent) me retrouver à un concert seule (mieux vaut être seule que mal accompagnée, n’est ce pas ?). Assister à un concert, seule, ne me dérange pas vraiment puisque je suis là pour la personne ou le groupe qui va se produire devant moi.

Mais le moment de (grande) solitude intervient dans l’attente. Tu regardes autour de toi, chacun se raconte sa journée, son enfer de vie quotidienne, des collègues, dans le pire des cas. Sinon ça parle des concerts passés, à venir… Toi tu te sens seule bien sûr, mais tu attends avec impatience que les lumières s’éteignent et puis tu communiques avec les gens de l’extérieur (ceux qui sont dans ton téléphone). Même si la première partie est mauvaise, tu imagines déjà la suite. Cependant il y a pire que les concerts, ce sont les festivals (ou soirée qui regroupe plusieurs groupes). Car dans ce cas là, tu as cette attente plusieurs fois dans la soirée et si, comble du malheur, il n’y a pas de réseau, tu perds toute contenance. Impossible de faire style, de lire le dernier article du Gorafi pour rire un peu, ou de poster tes impressions au fur et à mesure. C’est cela, le problème de l’asocial. Ce n’est pas parce qu’il n’aime pas trop se mêler aux gens qu’il aime être seul (ça peut paraitre étrange aux communicants, je sais).
Et voilà, comment cet article est né : Pas de réseau, seule, mais un iPhone sous la main pour commencer à coucher ces mots. Il n’a cependant pas été totalement écrit durant cette soirée, car malgré mon caractère difficile, certaines personnes autour de moi me poussent vers le haut, vers la lumière, et tentent d’empêcher mes vieux démons de revenir inexorablement. Pourtant, je le sais, ils  ne sont pas loin,  ils n’attendent pas grand chose pour revenir me hanter. Cette impression de ne jamais être à ma place, où que je sois, l’impression soit de m’être incrustée, soit d’être totalement invisible mais en tout cas ce qui est sûr, totalement inutile à la situation ou à la conversation dans laquelle je me trouve. Eh oui, même au milieu d’un groupe, j’ai parfois l’impression d’être seule. Seule et asociale, me voilà bien…

Publicités

2 réflexions au sujet de « Seule au milieu de tous ces gens »

  1. Bulle

    Je ne connais que trop bien ce sentiment mais quelque part, au moins, toi tu as le courage de sortir, même seule…moi, c’est simple, je suis asociale mais il est tout aussi hors de question de sortir seule et sûrement pas au milieu d’un groupe…bah du coup, pour ma part, je suis asociale, seule et casanière :/

    Répondre
    1. lavisdejo Auteur de l’article

      😦 j’aime tellement les sorties (concerts, ciné, …) que si je veux y aller, il faut bien me rendre à l’évidence d’y aller seule… Mais je suis très (trop) souvent casanière, surtout dans les périodes de déprime, où là, même mes amis proches n’arrivent pas à me sortir…

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s