Ce regard posé sur elle

l-amour-dure-trois-ans-proust-bourgoinPetit aparté : aujourd’hui, j’ai appris que dans un mois, je perdais mon travail, 15 ans presque jour pour jour après avoir débuté dans la même société. Ce n’est pourtant pas de cela dont je vais vous parler. Comme toujours, je préfère parler d’amour.Dimanche soir, en regardant de nouveau Louise Bourgoin dans L’amour dure 3 ans, ou plutôt Alice, son personnage, j’ai trouvé cette femme si attachante, si attirante, si sensuelle, si lumineuse que je voulais être ELLE. Si je n’avais pas cette éternelle attirance pour les garçons, Louise/Alice serait mon idéal. Cette fille resplendit, un magnifique halo de joie et d’amour l’entoure. Mais c’est surtout le regard que l’on pose sur elle,  ce regard que peut poser un homme amoureux sur la femme qu’il aime qui me trouble et m’attire.

images-2

Je voudrais être cette femme là. Non pour sa beauté, même si elle est magnifique. Mais pour les sentiments qu’elle inspire, le regard que l’on pose sur elle. Lorsque Gaspard Proust/Marc la séduit, ce feeling qui se passe entre eux, yeux dans les yeux, est ce que je recherche profondément, plus que l’intelligence, la culture ou la beauté. C’est la fusion entre deux êtres jusqu’à n’être plus qu’un.

« Solitude : douce absence de regards. »,  Milan Kundera

Publicités

2 réflexions au sujet de « Ce regard posé sur elle »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s