Combler ce vide qui me pèse tant

100_0669Voilà quelque temps que ce blog est nourri de musique et de cinéma. Je me rends compte qu’il ne touche plus le même public, même si certains fidèles boivent mes paroles, quelque soit le sujet (en mode « grosse tête »). Voilà quelque temps, donc, que je ne vous parle plus de mes rencontres souvent malheureuses ou de mes amours défuntes. Il y a bien une raison à cela, c’est que dans ce domaine là règne un vide si grand que je ne sais le combler, même avec des mots.

Je ne considère pourtant pas que cette période de ma vie soit la pire que j’ai vécue. En effet, je suis plutôt bien entourée et je ne cesse de découvrir des univers si éloignés de moi mais tellement attirants. Ma maman m’a reproché récemment,  « tu sors trop ». Non, maman, je ne sors pas trop. Car ces moments là, si particuliers, me construisent et emplissent mes envies de culture, d’amitié, d’échanges, de partage.

Et puis, cela m’empêche de voir ce fossé, ce trou dans ma vie affective. Je me sens entourée, et cela estompe le vide que je ressens lorsque je suis seule, dans le métro, ou dans la rue, à voir tous ces couples se sourire et s’enlacer, à me demander si cela reviendra un jour. J’ai perdu mon pouvoir de séduction, j’ai du l’égarer dans un coin, alors que je rencontrais bêtement des gens inutiles, qui ne méritaient pas mon attention.

Je ne vous mentirai pas en vous disant qu’aucun garçon ne me fait de l’effet. Parmi toutes ces récentes rencontres, il y en a un en particulier pour lequel j’ai flashé. Mais lui ne m’a pas vraiment calculé, et m’a sûrement classée dans la catégorie ‘périmée’ (un jour, je devrai aller voir un psy afin de comprendre pourquoi ce sont des hommes plus jeunes qui m’intéressent, alors que eux apparemment préfèrent des filles jeunes et jolies et sexy). Et c’est en m’apercevant de cet écart entre les hommes que je désire et leurs propres intérêts que je vais conclure cet article sur un bilan assez défaitiste, à savoir que ce manque ne risque pas d’être comblé de sitôt. Et ça fait mal .

Publicités

7 réflexions au sujet de « Combler ce vide qui me pèse tant »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s