« Les combattants » de Thomas Cailley

309669.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxArnaud mène une vie plutôt classique, travaillant durant l’été dans l’entreprise familiale la journée, et trainant avec ces 2 potes le reste du temps. Jeunesse tranquille, un peu désabusée, qui va rencontrer Madeleine, étudiante en master 2 de Macro-économie qui pense que la fin du monde est pour bientôt et que le plus important est d’apprendre à survivre. Pour cela, elle ne cesse de s’entrainer et s’inscrit à un stage militaire de 15 jours. Arnaud, séduit malgré sa froideur, décide de la suivre. Vont ils faire route ensemble ?

Voici clairement une comédie française, jeune, fraiche et plutôt réussie (tout du moins dans sa première partie). Le film prévaut des répliques et des situations plutôt drôles, mais surtout du couple d’acteurs fabuleux que sont Adèle Haenel et Kevin Azaïs. Vous connaissez déjà tout le bien que je pense de cette actrice, elle envahit une fois de plus l’écran dans sa dureté et son besoin de se prouver qu’elle peut survivre. Kevin, lui, dans le rôle d’Arnaud, met en avant sa douceur, un peu comme s’il essayait d’apprivoiser un animal (ce parallèle est assez mis en évidence d’ailleurs par le rapport particulier qu’a Madeleine avec les différents animaux qu’elle rencontre).  Nous pourrions qualifier ce film de comédie (romantique), je l’envisagerais plutôt comme une introspection de la jeunesse, un apprentissage de la vie.

Malheureusement, le film n’est pas de la même qualité du début à la fin. Arrivé au stage militaire, il s’enlise, il caricature, et perd un peu le nord (où est la boussole ?). Il y aura tout de même quelques moments de grâce, une fois de plus entre ces deux acteurs éblouissants, sensuels et animal.

D’un coté plus personnel, j’ai subi un « movie blues » après ce film (c’est un phénomène que j’ai créé, et qui se caractérise par une déprime après un film joyeux et romantique). Car ce film m’a remis en avant ma solitude, l’absence de quelqu’un qui pense à moi, qui compte sur moi et sur qui je peux compter, quelqu’un pour m’accompagner.  Période difficile.

Note : 6,5/10

Publicités

Une réflexion au sujet de « « Les combattants » de Thomas Cailley »

  1. Ping : Mon bilan 2014 | lavisdejo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s