Le pourquoi d’un blog

photo-13Il y a plus d’une dizaine d’années, j’avais créé mon propre site web où la famille et les amis pouvaient suivre mes aventures et celles de mes enfants (de leur première écho à leur première dent, leur premier pot …). Il y avait aussi déjà une rubrique concert et surtout une rubrique  cinéma, où chacun pouvait laisser sa critique et sa note (allociné avant l’heure). Et puis, ma vie se grisant de plus en plus avec des problèmes de couple, d’envies qui n’en sont plus, je l’avais stoppé. Hormis ma maman qui réclamait les photos de ses petits enfants (mais le problème a été résolu par FB), il y avait surtout mes collègues qui se plaignaient de ne plus avoir mes critiques cinéma. Et c’est ainsi qu’a été créé ce blog.

Et puis je me suis décidée à faire des billets d’humeur. A l’origine, ils étaient un peu décalés, il s’agissait d’un regard à froid sur ma vie, ma personnalité rebelle et mes sales habitudes (et pour ma part, je considère toujours les premiers billets de ce blog comme les meilleurs que j’ai pu écrire, moment d’auto-congratulation). Et puis, il y a eu du vent, des aventures me sont arrivées, et je me suis mise à raconter ma vie. A chaud. Passer du froid au chaud n’est jamais une bonne chose, on peut se mettre à nu et s’enrhumer facilement (j’adore mes jeux de mots, deuxième moment d’auto-congratulation). Et je vous ai tout montré, mes bonheurs, mes joies (un peu), mes malheurs (beaucoup), mes coups de cœur (passionnément), mes fesses (ah non, pas du tout !!!). J’en ai sûrement parfois trop fait, trop dit, mais j’assume généralement tout ce que je fais, le bon comme le moins bon, je ne regrette donc aucun article. Parfois je suis surprise du succès de l’un, déçue de la mésestime d’un autre, souvent à contre-courant de ce que j’imagine en tout cas (c’est mon coté atypique qui ressort).

Et puis, ces derniers temps, ce blog s’est résolument tourné vers la musique. Peut être parce que je m’y réfugie pour combler l’absence d’un mec à aimer, que cela me transporte, me procure de vives émotions, et me permet de rencontrer beaucoup de personnes très sympathiques. Et cette fois-ci, moins de narcissisme, j’utilise désormais cet outil pour promouvoir les artistes qui le méritent. Je ne sais pas si mes comptes-rendus auront le moindre impact sur leur carrière (enfin, je sais que j’ai au moins réussi à faire gagner 1 fan à Madison, c’est déjà mieux que rien), mais j’y mets tout mon cœur et tout mon espoir. Mais parfois, le « succès » ne vient pas, et cela me désole… pour eux ! (Vous voyez que je suis plutôt pas mal, non ? troisième moment d’auto-congratulation).

Alors parfois, certains me demandent ce que peut m’apporter d’écrire ce blog (même mon meilleur pote n’arrive pas à comprendre) : il me soulage, m’égaie, m’occupe, me fait partager mes découvertes, et pourra désormais apporter aux autres.

Voilà, je n’ai pas pu m’empêcher de m’auto-congratuler durant cet article. Les retours étant si peu nombreux sur mes écrits, je ne pense satisfaire que peu d’entre vous, alors autant me satisfaire moi-même, n’est ce pas ?

 

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le pourquoi d’un blog »

  1. Baboo76

    Bonsoir Jo,
    Je me décide à faire un commentaire sur ton blog car tu sembles affecter du manque de retour sur celui-ci 😉
    J’avoue lire ton blog depuis déjà quelques mois sans jamais laisser de commentaire (bon je vais faire un effort dorénavant )
    Même si moi je ne pourrais pas écrire un blog pour raconter mes peines et mes joies, je comprend que cela puisse te soulager. A « chaud » cela permet de se défouler. Comme si mettre par écrit ses sentiments permettait de se libérer, comme si écrire ses sentiments les rendaient plus réel à nos yeux. Cela me fait penser aux paroles d’une chanson: (que j’en suis certain tu sauras reconnaître )
    « Les mots, l’émo, l’émotion vient
    Les mots font l’émotion  »
    En fait toute la chanson est bonne. Je te conseille de la réécouter en version live. Toi qui assiste à des concerts, il n’y a rien de mieux n’est-ce pas? cela laisse des « Traces »…

    Je m’aperçois que pour quelqu’un qui ne laisse jamais de « comment taire » , je suis bavard. Je vais donc arrêter là et en garder sous le pied pour d’autres commentaires. Promis !

    Excuse moi par avance (mais je ne peux pas laisser passer celle-ci), mais pour conclure sur une note humoristique, quand tu dis: « alors autant me satisfaire moi-même, n’est-ce pas », je te réponds : Il est temps que tu te trouves un mec !!! 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s