« Sous les jupes des filles » d’Audrey Dana

446077.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxA Paris, mère de famille, business-woman, femme fidèle ou infidèle, amie, lesbienne, maitresse, complexée, vont se croiser durant quelques jours, et se découvrir, parfois se re-découvrir. Quelle est leur place dans la société actuelle, et quelle est la place de l’homme ?

Purée, j’ai eu beaucoup de mal pour écrire le pitch de ce film, et Allociné semble avoir eu le même souci. Car de scénario, il n’y a point, juste un ensemble de scénettes brouillonnes et vulgaires, heureusement interprétées par une pléiade de belles et bonnes actrices (bonnes, dans le sens ‘elles jouent bien la comédie’ pas dans le sens ‘oh les bonnasses !’) . J’ai pris plaisir à voir Sylvie Testud (que j’adore), Vanessa Paradis, Géraldine Nakache, Marina Hands, Alice Taglioni (magnifique), Laëtitia Casta… et bien sur les mecs, comme Guillaume Gouix ou Pascal Elbé, mais sincèrement j’ai perdu 2 heures de ma vie. Clichés sur clichés, dans ce film, les mecs sont traités comme de la merde ou des fantasmes, ils ne savent pas s’occuper des enfants, et les nanas ne pensent qu’au sexe. Peut-être, ai-je pensé, que je ne suis plus dans la catégorie d’âge pour qui ce film est fait, mais je ne suis tout de même pas une vieille grabataire coincée, et je ne m’y suis absolument pas retrouvée.  Ce film est à catégoriser dans « film du dimanche soir sur TF1′ et encore, si vous avez mieux à faire, vous pouvez le laisser passer.

Note : 3/10
———–
L’info qui ne sert à rien : ce film a le public qu’il mérite. 3 filles entrent dans la salle, assez bruyamment, continuant leurs conversations. Une fille derrière moi leur dit ‘chut’, l’une se retourne et demande pourquoi ‘parce que c’est chiant’, lui dit-elle. Et ces 3 demoiselles, fortes d’être en bande de la traiter de relou, … Elles ont éclaté de rire à de nombreux moments du film. CQFD.

Publicités

5 réflexions au sujet de « « Sous les jupes des filles » d’Audrey Dana »

  1. marlaguette

    Avis partagé… J’avais besoin de me changer les idées… Des fois, ça marche bien le ciné pour ça…Je suis sortie de la salle déconcertée et navrée… Le film pouvait se suffir à lui même juste dans la bande annonce !

    Répondre
  2. Ping : Mon bilan 2014 | lavisdejo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s