Digressions sur l’amour

IMG_0962Puisque mes problèmes de santé ne me laissent finalement pas tranquille, mon mercredi que j’avais prévu avec :
– shopping à la fnac pour acheter les cds de Miossec qui me manque et « Casse-tête Chinois » (plus un petit cadeau pour ma petite zouave qui va fêter ses 6 ans Vendredi),
– shopping pour me trouver une nouvelle veste en cuir,
– ma petite séance ciné du mercredi
s’est transformé en journée sur mon canapé à ressasser mes « malheurs » et après la séquence déprime du concert de Miossec hier soir, j’ai enchainé toute la journée.

L’autre jour, je vous proclamais que j’étais en manque d’affection, mais en fait, c’est pire que ça : je voudrais être aimée.
– Que quelqu’un me tienne la main
– qu’il me dévore des yeux
– qu’il fasse attention à moi
– qu’il me fasse rire et que je le fasse rire
– que je puisse penser à 2 (enfin à 4 avec mes zouaves)
J’en ai marre des gens qui se tiennent la main dans la rue, qui se dévorent des yeux, qui s’embrassent, qui font attention l’un à l’autre.
Et puis mes zouaves qui ne cessent de penser à ma vie amoureuse.
Le grand qui me dit : »Maman, tu es sur Meetic ? »
Moi : « non »
Lui : « Mais tu cherches ? »
Moi : « non »
Lui : « bah tu devrais »
Et la petite : « Maman, tu voudrais encore embrasser A. (mon ex) ? »
Moi : « Oui »
Elle : « qu’est ce qu’on rigolait quand vous vous embrassiez sur la bouche. Mais pourquoi tu le fais plus ? »
Lui : « parce qu’il ne veut plus et et elle, elle voudrait. Maman a dit qu’elle ne voulait plus qu’on en parle, ça la rend triste »
Elle : « Pleure maman, pleure »

Bref, toute la famille est au top, question « les amours inexistantes de Maman ». Mais comme un ami m’a dit aujourd’hui « les beaux jours arrivent » alors pourquoi pas attendre ?

Allez, je vous laisse, je vais regarder Grey’s anatomy, histoire de me redonner le moral…

Publicités

2 réflexions au sujet de « Digressions sur l’amour »

  1. Angie

    C’est que le tout début de la belle saison, on sort à peine de l’hiver : c’est que le commencement des réjouissances, oui, oui 😉 (Bon je comprends tout à fait ton état hein, c’est des périodes, il y a des pics de frustration et puis ça passe et puis re-pic et ainsi de suite : je crois que les périodes de doute ou de manques de la célibataire sont plus ou moins l’équivalent des moments de doute ou de chicanes en couple, vu rien n’est jamais linéaire quelle que soit la situation.)
    D’abord rétablis-toi bien, de corps et de cœur et ensuite passe à l’attaque, fraîche, légère et dispo, printanière quoi 🙂 (P.S. : et bien sûr, jedisçajedisrien, fais gaffe aux éventuels parasites autour, ils traînent souvent dans les parages pile quand on est dans cette phase de « je soupire dans la rue après avoir vu un couple de plus en train de se galocher ».)
    (P.S. 2 : j’aime bien le nouveau design de ton blog !)

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s