Des heures à la seconde – Merzhin

1609674_10152139301767856_389379226_n28 Juin 2003, festival Décibulles. On y était allé essentiellement pour voir Mes souliers sont rouges (et un peu Kyo, j’avoue, j’aimais ça à l’époque mais ce festival m’a bien refroidi tellement c’était pourri). Et puis, un groupe monte sur scène pour nous parler de ses nains de jardin. Bombardes bretonnes et rock, Merzhin vient d’entrer dans ma vie, pour ne plus en ressortir. A l’époque j’avais écrit « Merzhin, du bon rock celtique qui bouge bien, perso, je ne connaissais pas, mais j’applaudis à 2 mains » (comment peut on applaudir autrement, mystère… bref). Depuis leur discographie entière est apparue dans mon meuble CD et dans mon iPhone, sans jamais en repartir.
Dans 5 jours, le Mardi 25 Mars, ils sont en concert au Café de la Danse à Paris avec en première partie, Manu (oui, oui, ma Manu, celle dont je vous parle à peu près tout le temps). Forcément, j’y serai, et forcément, vous aurez un compte rendu (j’espère être aux premières loges, en espérant que mon emploi du temps le permette). Mais, en attendant, je voudrais vous présenter leur dernier album, sorti le 3 mars, acheté le 7 mars !

« Je suis l’homme » débute l’album mais il est également le premier single que l’on a pu entendre dès le mois dernier. Morceau parfait pour les retrouver dans leur univers, que l’on a jamais vraiment quitté. Il donne le ton à un album que j’ai apprécié dès sa première écoute. Certains morceaux sont clairement rock comme « Dans ma peau » ou « Welcome circus ». De bons riffs instrumentaux nous laissent imaginer un moment de scène plein de sueur et d’énergie (et là je me dis que je risque d’être épuisée mardi soir prochain à sauter, danser…)
Il y a bien sûr des morceaux coups de coeur comme ‘La raison’ ou ‘L’éclaireur’, mon morceau chouchou puisque Manu y pose sa voix. Les voix de Pierre et de Manu s’accordent à merveille, et je me régale à les entendre. C’est LE morceau qui me fait réaliser un rêve et bien sûr le moment que j’attends le plus (je suis sure que les frissons seront présents au Café de la Danse).
Certaines chansons parlent du temps qui passe, comme ‘Bande passante’  (« on n’a plus 20 ans, ni 30 assurément », no comment pour ceux qui me suivent) ou ‘Les heures vagabondes’ , un peu plus calme même si cela nous raconte le temps qui file, et nous qui courons après… Une chanson qui parle à la parisienne toujours en retard..
je n’énumérerai pas toutes les chansons de l’album, mais toutes me parlent, me donnent de l’émotion, de l’énergie, du « feeling good ». Alors je vous recommande chaudement de l’écouter, de l’acheter, de partager.

Pour ma part, le Mardi 25 Mars 2014 à 20h, je serai au Café de la Danse, j’espère dans les premiers rangs, avec le t-shirt (que j’ai eu la chance de gagner sur leur page Facebook) à partager un pur moment d’énergie et de bonheur.

En attendant, je vais réviser un peu :

Publicités

4 réflexions au sujet de « Des heures à la seconde – Merzhin »

  1. Ping : Manu et Merzhin au café de la Danse | lavisdejo

  2. Ping : Mes coups de coeur musique #Avril2014 | lavisdejo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s