« Her » de Spike Jonze

014107.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxDans un Los Angeles un peu différent du monde actuel, le métier de Theodore est d’écrire des lettres (manuscrites) pour des personnes qui le demandent (d’un couple, d’un fils à une mère, …), et il le fait plutôt bien. Tous lui reconnaisse un grand talent et une puissance émotionnelle dans ses écrits. Il est séparé depuis 1 an de sa femme mais a du mal à signer les papiers du divorce, très affecté par cette séparation. Très au point sur les nouveautés technologiques, il décide d’acquérir un nouvel OS capable de s’adapter à la personnalité de son propriétaire. Il fait alors connaissance de Samantha, son OS, qui va devenir rapidement son amie, puis sa petite amie. Mais peut-on vivre une histoire d’amour avec un OS dans la vie réelle ?

Waouh… ce film m’a totalement bouleversé, et l’étudiante en journalisme qui m’a interrogée à la sortie du film afin d’avoir mon avis n’a pas dû avoir un récit clair. Mes yeux étaient encore mouillés de larmes. Ce film a un semblant de gout de science-fictions, mais il s’agit surtout d’une réflexion sur l’amour, sa façon de le ressentir, de le vivre, de le voir évoluer. On croit totalement à l’histoire d’amour et à la relation qui s’établit entre Samantha et Theodore.
Pour ma part (et vous connaissez mes errances et mes questionnements au sujet de l’amour), je n’ai cessé de faire des liens avec les différentes histoires que j’ai eu jusqu’à aujourd’hui.
Pourquoi l’amour débute, pourquoi l’amour s’arrête, la jalousie, la possession, l’entente, le partage, tous ces thèmes sont présents dans le film.
Joaquin Phoenix, présent seul à l’image durant les 3/4 du film envahit l’écran et nos coeurs. Il est bouleversant. Scarlett Johanson, jamais présente à l’écran (puisqu’elle est l’OS sans corps), apporte le coté sexy par sa voix rauque et sensuelle. Les autres tout petit rôles sont très justes (dont Amy Adams dans le rôle de l’amie qui partage ses errances de vie amoureuse).
La jolie musique d’Arcade Fire accompagne les errements de Theodore, dans cette histoire d’amour qu’il essaie de vivre.
Afin de mettre un petit bémol sur cette critique ultra positive, la longueur du film n’était peut être pas obligatoire, car le rythme baisse un peu à la moitié du film. Mais ce qui m’a surtout gêné, ce sont les rires du gars à coté de moi à des moments qui ne me semblaient pas drôles, à croire qu’il n’avait rien compris au propos du film.

Note : 8/10

Publicités

Une réflexion au sujet de « « Her » de Spike Jonze »

  1. Ping : Mon bilan 2014 | lavisdejo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s