Métro 13

200px-Metro_de_Paris_-_Ligne_13_-_Miromesnil_-_SIEL

 Le métro est pour moi un lieu de charme, à la fois anonyme et familier. Je prends souvent les lignes 13 et 8 et il m’arrive de faire des rencontres incroyables. Je ne suis pas en train d’idéaliser le métro, c’est parfois pénible, mais il y a des moments de grâce. (NKM)

La ligne 13 est une ligne que je fréquente quotidiennement puisqu’elle m’amène de mon domicile à mon travail (et inversement d’ailleurs, gentille ligne). Je n’ai jamais croisé NKM mais peut-être le prend elle à d’autres horaires que moi. Ou bien le prend elle aux mêmes heures que moi mais coincée entre mes 2 charmants voisins (qui font toujours 20 cms de plus que moi), je n’ai pu l’apercevoir.
Toujours est il que des moments de grâce, je n’en ai jamais rencontré.
Souvent je croise des gens qui passent dans les rames pour demander de l’argent.
Souvent je croise des gens complètement défoncés ou sévèrement alcoolisés.
Souvent je croise des gens qui me coincent sans ménagement contre une barre de fer.
J’ai déjà assisté à des vols à la tire, à des gens coincés dans la porte à moitié fermée.
J’ai également assisté à des conversations de provinciaux perdus dans la foule de la sortie du bureau et qui disent très fort (je ne sais pas pourquoi les provinciaux parlent fort dans le métro, mais c’est le cas) : « jamais je ne survivrais à faire cela tous les jours ». Et bien si, c’est moins rude que Koh Lanta, hein.
J’ai aussi assisté à des échanges de sms plutôt croustillants (cf. Paroles, paroles).

Mais point de moment de grâce. Je ne vais pas non plus être extrémiste, je ne vais donc pas diaboliser le métro car je le trouve bien pratique. Il m’amène en 30 minutes chrono à mon bureau (quand tout fonctionne correctement, bien sûr).

Le matin, il me permet de lire tranquillement mon 20 minutes, de me réveiller, de me remémorer les tâches que je vais devoir exécuter au bureau.

Le soir, il me permet d’évacuer mes tensions avant de retrouver mes zouaves à la sortie de l’école, de réfléchir aux thèmes de mes futurs articles (comme celui-ci) voire de commencer à les écrire sur mon iPhone. Il me permet aussi parfois de tchater lorsque mes potes sont dispos à cette heure là (et ça arrive).

Et parfois durant ces 30 minutes du retour, je me mets à fermer les yeux et à rêver à une vie plus rose. Alors même si je ne le considère pas comme un lieu de charme (avec les souris, les rats et les « bonnes » odeurs ), que les seules rencontres incroyables que je fais sont des rencontres avec moi-même, le métro fait partie de ma vie, il m’est familier.

C’est un élément de la vie des parisiens, NKM a raison, mais elle a oublié une chose : Le métro, c’est notre réalité, pas la sienne.

Publicités

16 réflexions au sujet de « Métro 13 »

  1. Mon Tout Et Rien

    Je ne l’ai pratiqué qu’une année durant mais cela est resté gravé dans ma mémoire ! Les sons, l’odeur, cette ambiance si particulière… Une ville dans le ventre de la ville !!!
    Cet été, ma fille de 9 ans l’a pris pour la première fois de sa vie et je dois avouer que ce fut plus économique que d’aller à la foire du trône tellement elle s’est éclatée 🙂 Et c’est une des premières fois où j’ai vu des gens rirent rien qu’en la regardant s’amuser de ce manège géant…

    Répondre
    1. lavisdejo Auteur de l’article

      Mes enfants le connaissent depuis qu’ils sont nés, ils seraient plutôt du genre à ne pas comprendre pourquoi il n’y a pas de métro dans toutes les villes qu’ils visitent. 😉

      Répondre
  2. Nathellis

    Jai lu ton article dans le métro ( bruxellois) et je m’y suis tellement reconnu. Les anthropologistes doivent s’éclater comme des petits fous dans le métro ( qu’il soit d’ici ou d’ailleurs…)

    Répondre
  3. Princesse Pia

    Je la prends aussi tous les jours et c’est vrai que c’est eprouvant de vivre cela chaque jour. Je m’en suis aperçue lorsque j’ai du etre arrêtée durant mon congé maternité.
    Ta photo m’a bien fait rire, tellement réaliste sur les temps d’attente…
    Bon courage !

    Répondre
  4. Paulichinelle

    J’ai longtemps pris la 13 mais je dois avouer que pour moi c’est LA ligne qui concentre les pannes/accidents/retards… Malgré tout, j’en garde un bon souvenir, car comme toi le métro me permet de rêvasser 🙂

    Répondre
  5. pomdepin

    Je déteste le métro aussi ( et encore, je parle du tube londonien) mais tu as raison, c’est pratique. Ici, on en fait quelque fois, des rencontres incroyables, les anglais peuvent être très originaux, et juste aux heures creuses, mais on croiserait aussi bien ces gens la dans la rue!

    Répondre
  6. nana

    je déteste le métro et ma foule ! ça pu je me ne sens pas du tout en sécurité …. j’ai trouvé le métro à Londres et à ROme beaucoup plus propres que chez nous ! et les gens plus respectueux avec moins de misère « visible »

    Répondre
  7. Easy Maybe

    J’ai vécu des moments de grâce dans le métro. J’ai fait de belles rencontres. J’aime les gens qui prennent le métro. En fait j’aime les gens qui m’entourent et je pense que ce n’est qu’une question de point de vue.
    Bises

    Répondre
  8. chouchie

    C’était il y a longtemps mais je me souviens bien de l’odeur , des regards fuyants ou intrusifs… des gens toujours pressés …du malaise ambiant … Ca ne me manque pas 😉
    Excellent le coup des sms , je n’aurai pas pu m’empêcher de lire aussi !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s