La vague de Todd Strasser

36925868Ben Ross est professeur d’histoire dans un lycée aux Etats-Unis en 1967. Il montre durant un cours l’horreur du nazisme à travers un documentaire. Face aux questions de ses élèves sur l’absence de réaction de la population allemande durant la seconde guerre mondiale, et ne connaissant pas vraiment les réponses à leur apporter, il décide de mener une expérience. Il leur impose alors l’autorité, un salut, un nom de mouvement « La vague » et un slogan « La Force par la Discipline, La Force par la communauté, La force par l’action ». Presque toute la classe se met au pas, et répand « la bonne parole » de la Vague dans les autres classes. Au point de désavouer ceux qui n’y adhèrent pas. Ben Ross sent poindre le danger mais se sent bien dans son rôle de leader au point de forcer le jeu.

Ce livre m’avait été conseillé il y a 4-5 ans (quelques années en tout cas) par un collègue qui m’en avait raconté le thème et intéressé vivement. Je l’avais acheté dans la foulée mais n’avait jamais osé l’ouvrir car le sujet me faisait un peu peur. Et puis hier matin, je l’ai pris dans ma bibliothèque. 2 allers-retours en métro et ce livre est terminé. Il est très facile à lire (un style littéraire un peu limite roman pour ados), mais surtout très prenant, et très inquiétant (et plus court aussi que mes 3 pavés de 1Q84 dont je vous ai parlé).
Cette histoire est tirée d’un fait réel qui s’est effectivement déroulé dans un lycée américain durant les années 60. Apparemment, on en sait très peu, et ce roman a été écrit d’après un téléfilm qui s’était inspiré de ce fait. Bref, qu’il soit véridique ou pas, ce livre fait beaucoup réfléchir sur le pouvoir de la communauté. Doit on suivre un leader ? Ne doit on pas toujours réfléchir par soi-même ? Que ferions nous dans ce cas précis ?
Une partie des élèves approuve le mouvement car il met tout le monde à égalité (populaire et tête de turc), ils forment désormais une unité. Mais ils se mettent vite à écarter ceux qui ne veulent pas suivre, ne pensent pas aux conséquences, et leurs actes deviennent vite dangereux. Certains n’osent pas dire non, certains ne témoignent que par lettre anonyme de peur de se faire mettre au ban de cette communauté.

En résumé, voilà un livre que je vous recommande vivement, non pas pour sa qualité littéraire mais pour la réflexion qui en découle (surtout en ces temps un peu compliqués).

Publicités

2 réflexions au sujet de « La vague de Todd Strasser »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s