10 jours sans toi

photo-1

Voilà 10 jours que tu m’as signifié la fin de notre histoire. Pour être plus précise, voilà 10 jours que j’ai compris ce que tu voulais me dire à travers tes propos maladroits : « nous deux ce n’est plus possible ». Ce soir là, j’ai beaucoup pleuré. Le lendemain, je n’ai pas esquissé un sourire. Mais nous avons continué à communiquer presque comme si… On a évoqué des bisous, des câlins. La réalité nous revenait assez rapidement en tête pour se dire et se redire qu’aucun des deux ne comptait faire le pas pour aller rejoindre l’autre. Mais voilà, ces discussions m’ont empêché d’avoir trop mal car le lien existait toujours.


Et puis cela fait deux jours que tu ne trouves pas le temps de me parler. Je sais que ce n’est pas parce que tu ne veux pas, mais parce que tu es occupé, et comme nous ne sommes plus ensemble, tu ne te forces pas à m’envoyer un message rapidement dans un coin. Et là, je ressens un grand vide et la situation se dessine clairement :  Je suis célibataire, seule, tout comme au début de l’année. Seule, certes, mais avec aucune envie de recommencer la galère des sites de rencontre (des mauvaises rencontres).
Le ménage s’est fait dans mes relations durant notre histoire, des personnes se sont éloignées de moi au hasard de la vie, et me voilà bien seule. Avec heureusement toujours mon noyau dur d’amis pour me soutenir et me remuer un peu. Alors le risque de rencontrer quelqu’un d’autre dans les mois à venir est extrêmement faible, mais je n’en ai cure. Tu m’as apaisée, tu m’as rendue heureuse. Je n’ai plus besoin de ces mecs qui ne veulent qu’un plan Q (et qui rodent partout dans Paris).
J’attendrai qu’il passe par hasard près de moi (sur son cheval blanc ?). Et s’il ne passe pas ? Je serai sûrement très malheureuse. Et je repenserai à toi qui me correspondait totalement mais dont la réciproque n’était pas forcément vraie.

Ne crois pas que j’ai déjà tiré une croix sur toi. J’espère encore que le déclic se fasse et que tu me dises comme dans les comédies sentimentales qu’on aime tant « je ne peux pas vivre sans toi ». Mais bon, ça ne se passe que dans les films, ce genre de dialogue, non ?

Publicités

7 réflexions au sujet de « 10 jours sans toi »

  1. marlaguette

    Je ne veux pas te casser la baraque… Mais peut être te faut il prier « Sainte Mémoire » , ou mettre un cierge au pied de « Saint Désinvolte »… Juste histoire de ne pas y laisser trop de plumes… C’est joli, les plumes, il faut en prendre soin 🙂
    * Je sais que nous pouvons être très « fleur bleue » et toujours continuer à espérer que les contes de fée existent, que ton amoureux a peut être reçu un vilain sortilège, qu’il ne s’agit que d’un mauvais rêve… Pour y avoir goûté, je sais juste que ça empêche la cicatrisation d’un petit coeur malmené.
    Petite pensée anonyme.

    Répondre
  2. Mon Tout Et Rien

    J’ai eu une relation avec une femme qui était (qui est ?) mon « évidence » ! Après m’avoir « remercier » une première fois, elle est revenue vers moi neuf mois plus tard pour me « remercier » de nouveau un an et demi après…. Nous ne vivions pas sous le même toit, nos enfants s’adoraient, nos enfants nous adoraient, nos familles nous avaient adopté mutuellement, bref, tout coulait de source dans les deux sens et vu de nos fenêtres respectives. Et pourtant, elle est repartie sans un mot… Zéro nouvelles, zéro croisement inopiné, comme la sensation de n’avoir jamais existé pour elle. Je recroise des fois ses enfants chez un couple d’amis qui sont leur oncle et tante, mais à chaque fois c’est un déchirement, un coup de poignard dans une cicatrice qui ne se referme pas malgré tous les efforts que je fais depuis son dernier départ. Je ne veux plus me faire avoir non plus mais malgré tout elle traverse mon esprit régulièrement. Je me persuade que je l’ai définitivement perdue (je n’aime pas cette expression mais bon…) en me disant que de toute manière les années que j’ai vécues avant d’être avec elle sont plus nombreuses que celles passées avec et pourtant ça me travaille…… Dans la vie, et plus particulièrement dans les histoires d’amour, le plus dur est de ne regarder que devant lorsque l’on traverse une tempête !!!
    Je te souhaite plein de courage dans la reconquête de ta joie de vivre et ne doute pas que nous continuerons à lire ton blog même si nous ne te connaissons qu’à travers lui….

    Répondre
  3. nanou

    L’amour fait mal.Encore et toujours. Il construit et détruit, et est source de toutes les joies, bonheurs et souffrances à la fois. Courage, aujourd’hui c’est atrocement difficile, demain ça ira un petit peu mieux, après demain encore mieux et puis tu rencontreras un autre homme, et tu seras heureuse, comme tu ne l’as jamais été… Laisse le temps faire son travail et toi ton « deuil » de votre histoire. Demain est un jour meilleur, promis.

    Répondre
  4. PetiteBelge

    Je ne peux qu’abonder dans le sens des commentaires que tu as déjà reçu. C’est très dur de se retrouver seule, surtout quand la relation nous a éloigné de nos connaissances. Mais tu n’es pas seule, tu as des amis, et d’autres viendront. Alors laisse le temps au temps, c’est le meilleur des baumes ! Bises !

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s