« Ma vie avec Liberace » de Steven Soderbergh

21013963_20130619184351861.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxDans les années 1970, Liberace était un pianiste « bling-bling », très voyant et très exubérant. Un jour, il rencontre Scott Thorson, un beau jeune homme blond. Ils deviennent amants et inséparables. Ils font tout ensemble, et Liberace façonne Scott à son image, pendant 5 ans. Jusqu’à ce qu’un autre jeune homme arrive dans la loge de Liberace.

Faire le biopic d’un personnage totalement inconnu en France, et nous le rendre passionnant, voilà la gageure de Steven Soderbergh. Nous assistons à la relation amoureuse compliquée de ce couple homosexuel. Les prestations de Michael Douglas et surtout de Matt Damon sont fascinantes.  Les seconds rôles assurent également (Scott Bakula, Dan Aykroyd, Rob Lowe). Bien sûr, rien n’est surprenant, mais les années 70 et la complexité de la vie homosexuelle à cette époque sont formidablement bien rendues. La première partie est très légère, mais la seconde partie racontant leurs problèmes et leurs excès est assez poignante.
En résumé, Ma Vie avec Liberace est un film surprenant, très intéressant, sans aucun moment d’ennui.

Note : 7/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s