« Les amants passagers » de Pedro Almodovar

20467504.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxDes passagers provenant d’univers différents prennent l’avion pour Mexico, pour la plupart, afin de fuir une situation compliquée. Mais leur avion a un problème technique, un des trains d’atterrissage est bloqué, ils vont devoir rester en l’air en attendant une piste en Espagne prête à les accueillir. Pour patienter, le personnel de bord va tout faire pour les distraire.

Ce film est une immense farce. Elle aurait pu être drôle, elle est digne d’un somnifère (prescris aux membres de la classe économique dans l’avion pour ne pas souffrir de leur situation). Je me suis endormie à 3 ou 4 occasions en plein milieu du film, bercée par des dialogues moyens. Certes, certaines situations sont assez drôles, loufoques, mais ce parti pris 100% gay est un peu lourd, totalement cliché. Le caméo du début avec Penelope Cruz et Antonio Banderas est totalement inutile. Les acteurs donnent de leurs personnes, ils sont assez brillants.
Heureusement, la fin du film redevient intéressante, là où l’on comprend pourquoi ces personnes font partie de ce vol. Un film totalement léger, où les personnages sucent beaucoup, ils ont l’air d’y prendre du plaisir. Pour ma part, j’aurais largement pu me contenter de la bande annonce qui m’avait vraiment plu.

Note : 4/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s