« 20 ans d’écart » de David Moreau

20 ans d'écartAlice Lantins a bientôt 40 ans. Elle fait son boulot dans un magazine de mode de manière ultra consciencieuse, mais sans folie. Une jeune canadienne vient d’arriver dans la rédaction et révolutionne le bureau. On lui fait alors comprendre qu’il faut qu’elle se renouvelle, et le jeune étudiant qu’elle vient de rencontrer par hasard pourrait lui servir à la faire passer pour une cougar.

Encore une comédie romantique présentée comme « la comédie romantique de l’année » , et malheureusement, elle ne restera pas dans les mémoires. Bien sûr les comédiens sont très bons :
Pierre Niney est, après « comme des frères », décidément formidable, il nous offre et nous fait ressentir des émotions incroyables.
Virginie Efira est très agréable, même si je pense qu’une autre actrice aurait pu mieux tenir sa place.
Mais tous ces clichés sur le milieu de la mode, ces manières de faire passer la femme de 40 ans pour une has-been, une « périmée », ne m’ont pas plu (oui, je me suis sentie un peu concernée, mais je ne me considère absolument pas comme cela).
L’histoire fonctionne tout de même puisque quelques larmes ont coulé. Mais cela est trop léger, le sujet pas assez approfondi pour que l’on y croit vraiment.

Note : 5/10

Publicités

2 réflexions au sujet de « « 20 ans d’écart » de David Moreau »

  1. P.

    Bah la semaine prochaine il y a un film qui sort qui s’appelle « 40 ans : mode d’emploi ». Apparemment ton anniv tombe dans la bonne année question thème de cinema, c’est bon signe je pense!

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s