9 mois d’attente… Et une dizaine, une !

image4

J’ai 30 ans… je sais que c’est pas vrai..

Hier, je fêtais mes 30 ans dans une petite salle de Mont le Vignoble, un petit village perdu dans le fin fonds de la Lorraine, entourée de mes amis. Oui, bon, ok, hier, c’était il y a 10 ans…déjà…(enfin un peu moins puisque c’était en Octobre, mais parlons en année civile). Mais je vous assure que j’ai l’impression que c’était hier. Et pourtant à l’époque, j’avais mon fils dans mon ventre, un petit foetus de 2 mois, je n’imaginais pas encore ce que serait d’avoir 2 enfants de bientôt 9 ans et 5 ans à gérer, que je divorcerais de leur père… j’étais bien loin de tout ça.
Mais il y a une chose qui etait vraie il y a 10 ans et qui est toujours d’actualité aujourd’hui, c’est la difficulté de passer les dizaines.

30 ans pour moi c’était la fin du monde. J’avais à peine accepté d’avoir passé ce cap que me voilà à devoir passer le cap des 40 ans (dans 9 mois, hein, une difficile gestation en espérant que l’accouchement ne se passe pas par césarienne). Après cette superbe soirée pour mes 30 ans, difficile de renoncer à fêter mes 40 ans sous prétexte que la vie n’est pas toujours belle. Puisqu’il faut bien passer ce cap, autant le passer en faisant la teuf… Oui mais voilà, les années ont passé, des amis ont disparu, d’autres sont apparus, et l’essentiel des « troupes » se situent désormais sur Paris (oui pour mes 30 ans, j’avais réussi à en faire migrer quelques uns vers l’Est de la France, mais l’exploit n’est pas si facilement renouvelable. Soit, faisons la fête sur Paris ! Et c’est là qu’est le drame. Car la petite salle communale, louée à pas cher pour tout le week end, ça n’existe pas à Paris.

Et des annuaires de locations de salle, il y en a pléthore sur le net, avec des tarifs parfois démesurés. Toute sorte de prestation est possible :
– du bar qui te loue une petite salle avec les consommations à payer normalement (je ne vois pas bien l’intérêt de réserver dans ces cas là)
– du restaurant qui te fait un beau menu mais qui t’indique 23 h comme fin de soirée (un peu court non comme soirée)
– des lofts magnifiques qui font rêver mais à 5000 euros la soirée de 20h à 2h.
– des péniches, toutes sortes de péniches pas forcément amarrées sur Paris (mais qui essaie de te le faire croire)
Bref, le choix est immense, et je me dis que j’ai bien fait de commencer à regarder dès maintenant, non seulement pour économiser (parce que ça coute un bras) mais pour sélectionner LA prestation qui me conviendra. Ce qui est sûr, c’est que quitte à payer cher, autant trouver un truc bien sympa, typique et j’avoue que la péniche me tente beaucoup… même si mon anniversaire aura lieu fin octobre, et qu’il risque de ne pas faire bien chaud…
A suivre durant ces 9 mois…

Les filles de 1973 ont 30 ans… (Vincent Delerm, il faut remettre à jour tes chansons…)

Publicités

4 réflexions au sujet de « 9 mois d’attente… Et une dizaine, une ! »

  1. Ping : Encore 8 mois d’attente…et une dizaine, une ! « lavisdejo

  2. Ping : Encore 4 mois d’attente… et une dizaine, une ! | lavisdejo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s