« Dans la maison » de François Ozon

Dans la maisonUn jeune élève de 16 ans, doué pour les maths, surprend son prof de français par la première rédaction de l’année, décrire son week end. Il raconte comment il est entré « dans la maison » de son camarade de classe Raphaël, pour l’aider en maths. Cette rédaction se termine par un (à suivre) qui laisse le prof sur sa faim et attend la suite de l’histoire. Il va alors amener le garçon à évoluer au sein de cette famille, au fur et à mesure de ces rédactions. Mais cela ne va-t-il pas aller trop loin ?

Pour ceux qui me connaissent, François Ozon est l’un des réalisateurs français que je déteste depuis « Gouttes d’eau sur pierres brulantes » (2000), un des pires films que j’ai vu de ma vie. Le seul film que j’avais alors réussi à voir de lui par la suite était « 8 femmes », une comédie musicale plutôt réussie mais qui ne m’avait pas réconciliée avec lui. Et puis la bande-annonce de « Dans la maison » m’est apparue sans connaitre le nom du réalisateur, et elle m’a intriguée juste avant de voir François Ozon. Prenant mon courage à deux mains, je suis entrée ans cette salle de cinéma aujourd’hui pour découvrir : une vraie réussite. Ce film est drôle, angoissant, pleins de suspens, avec des acteurs parfaits :
Ernst Umhauer dans le rôle de Claude, un lycéen mi-ange, mi-démon,
Fabrice Luchini dans le rôle du prof de français (forcément à son aise),
Kristin Scott-Thomas qui joue le rôle de sa femme et qui lit les rédactions le soir dans son lit,
Emmanuelle Seigner, formidable dans le rôle de la femme de classe moyenne,
Denis Ménochet, un de mes nouveaux acteurs fétiches.
Jolie musique, jolies images, un style narratif bien sympa (un petit quart d’heure de trop peut être).

Bref un très bon film, allez y !!! (et je ne dirai plus (que) du mal de François Ozon).
Bonus : le dernier plan du film est tout simplement une merveille.

Note : 7/10

Publicités

8 réflexions au sujet de « « Dans la maison » de François Ozon »

  1. Eric Thiaville

    comment ça t’a pas aimé « Gouttes d’eau sur pierres brulantes »… C’est un super souvenir pour moi… 😉 ou alors tu t’es endormie pendant la projection non ;-)…
    Merci pour la critique, je me demandais si ça valait le coup d’aller le voir, je vais peut-être y aller.
    Bises

    Répondre
  2. Ping : Ma vie cinéphilique (liste 2 – pour le meilleur et pour le pire) « lavisdejo

  3. Ping : Mes nominations pour les César 2013 « lavisdejo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s