« Do not disturb » d’Yvan Attal

Do not disturbUne nuit, Jeff, très vieil ami de Ben rencontré aux beaux arts, arrive chez ce dernier sans prévenir. Ben a un job, une jolie maison, et une jolie femme. Jeff revient de nulle part, un chapeau sur la tête. Dès le lendemain, Jeff entraine Ben dans une soirée chez Monica et Lilly, un couple de lesbiennes, qui tiennent une galerie, pour une fête qui se termine par une idée artistique à partager en commun entre les 2 vieux amis, un film porno amateur… mais pour faire original, un film sur 2 hétéros qui vont coucher ensemble, Ben et Jeff.

Je suis ultra fan d’Yvan Attal, des films d’Yvan Attal et de sa femme Charlotte Gainsbourg. Je ne me suis donc pas posée la question très longtemps dans le choix du film, bien que le sujet me semblait assez glauque. Il semblait traité sur le mode de la comédie, il est en fait plus basé sur une critique de la vie quotidienne, des moeurs considérées comme « normales » et des expériences que l’on souhaiteraient ou non faire.
Yvan Attal a changé sa méthode de filmer, plus mouvante, floue, rythmée.. cela m’a fortement déplu, j’aimais son style plus carré. Le scénario est malheureusement minimaliste, les dialogues parfois un peu lourds. Même Charlotte joue faux, heureusement qu’elle n’apparait qu’une quinzaine de minutes dans le film. Au contraire, Laetitia Casta est parfaitement naturelle et magnifique, ce à quoi je ne m’attendais pas.
Il n’y a pas que de mauvais moments dans ce film, il y a une scène qui fait basculer le film où Jeff se retrouve dans un lit avec les 2 lesbiennes et où l’on comprend alors comment cela va se terminer. Et LA scène du film, JoeyStarr en prison reprenant « paroles, paroles » de Dalida. Tout simplement magnifique. Décidément cet homme (que je déteste personnellement) est magistral au cinéma.

Au final, un film inégal qui fera à mon avis un bide monumental (nous étions 2 dans la salle). Cela traite de sexe ce qui peut perturber, au final, rassurez vous (ou pas), on en voit très peu. Seul un ‘avertissement’ est présent sur l’affiche. Un film vite vu, vite oublié.

Une petite anecdote totalement personnelle : j’ai été perturbée par le fait que Laetitia Casta soit la femme d’Yvan, jusqu’à présent il s’agissait toujours de Charlotte. Ca fait bizarre.

Note : 4/10

Publicités

4 réflexions au sujet de « « Do not disturb » d’Yvan Attal »

  1. ivlo

    question promo ce film ne donnait pas envie du tout … et Casta comme actrice sans commentaire (et prétentieuse comme pas possible) même en VOD à l’oeil je n’oserais perdre mon temps.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s