Le temps qui passe…

J’aurais pu attendre un peu plus d’un an pour écrire cet article, car le 27 Octobre 2013 (tenez-vous prêt), j’aurai 40 ans. Mais cette année 2012 est si particulière dans ma vie, une page importante va se tourner, qui me fait finalement me retourner un peu plus tôt que prévu sur le temps qui passe…

Rassurez vous de suite, je ne me sens absolument pas vieille, limite trop jeune, disons décalée entre mon âge réel, mon physique (réel également ;)) et ma philosophie de vie…

Pourtant ce ne sont pas mes enfants qui m’aident avec leurs supers réflexions,
– tu es né dans quel siècle, maman ?
– Tu as quel âge ? … oh, mais tu es vieille maman…
– C’est quoi ce dessin animé ? Maman le regardait quand elle était petite. Mais ça existait déjà à ton époque, la télé ?

Mais avoir 40 ans, quand on est plus jeune, c’est passer limite dans la case troisième âge, l’âge où tout est installé dans ta vie, où rien ne semble improvisé.
Et pourtant, avoir 40 ans en 2012 (ou 2013, si vous avez bien suivi), ce n’est pas toujours ça. Certes, certains passent le cap bien installés dans leur vie, mais d’autres sont encore dans la phase ou tout peut arriver, voire ou tout peut commencer.

Non, je ne regarde pas encore « la roue de la fortune » ou « les feux de l’amour » à la télévision, je ne passe pas mes soirées à jouer au scrabble.
Oui, j’aime aller danser ou sortir jusqu’à pas d’heure en buvant des bières ou des mojitos.

bon, ok, je ne supporte pas les boites de nuit, et préfère danser dans une petite fête intime, mais ça, c’était déjà vrai à 20 ans, cela n’est pas lié à mon âge
[…]
bon, ok, une soirée sans Téléphone et « ça, c’est vraiment toi », c’est pas vraiment une soirée
[…]
bon ok, « pas d’heure », si je pouvais dormir un peu, ça ne serait pas de refus tout de même
[..]
Bref, quelque chose me dit que je n’ai plus 20 ans, mais je suis loin d’être VIEILLE !!!

Les vieux, généralement, ça aime raconter « moi quand j’étais jeune… »… Alors que moi, pas du tout, regardez je ne fais que passer les dizaines :

1983 – 10 ans, pas trop de souvenirs, l’année de mon premier amour en classe de neige, Venceslas, l’année de la sortie de Thriller de Michael Jackson que j’avais acheté (en 33 tours), du « Holiday » de Madonna, des images Panini de football échangées avec les copains, de mes premiers jeux vidéo Game & watch déjà évoqués ici, espèce de geekette

1993 – 20 ans, 2ème année de deug MASS à la fac de Paris 12, peu de souvenirs, micro et macro-économie se sont perdus dans ma mémoire, peu d’amis, peu d’amies, une période peu glorieuse de ma vie, où la chrysalide ne s’était pas encore transformée en papillon. Quoi, vous ne m’imaginez pas en papillon ? Alors, n’essayez même pas d’imaginer la chrysalide.

2003 – 30 ans, une catastrophe pour ma part, j’ai mis plus d’un an à m’en remettre, peut être car ce cap a également été celui d’un cap dans ma vie, celui de maman. Lors de ma soirée de mes 30 ans, j’avais un petit embryon de 2 mois dans le ventre.

2012 – 39 ans, à la fin octobre, avec pleins d’espoirs pour le futur, du bonheur, de l’amour, de l’amitié, du pep’s, pleins de belles choses…
Voilà, je ne me suis jamais aussi bien sentie dans ma peau, je me connais quasiment sur le bout des doigts, je connais mes (nombreux) défauts, mes quelques qualités, je sais mes points forts, mes points faibles, je sais que je suis nettement mieux qu’à 20 ans… alors, imaginez à 60 ans…

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le temps qui passe… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s