I love Paris !

I_Love_Paris_2.svgVenant d’une petite ville paumée de l’Est de la France, pas loin de Nancy, d’une modeste famille, je ne m’imaginais pas étant enfant, venir un jour vivre à Paris.
Petit interlude :
Commentaire d’un parisien, archi connu et répété : « oh il fait super froid là-bas »
Moi : « Les pingouins (pardon, les manchots) n’y vivent pas encore, ça peut aller. Mais en été, par contre, il fait super chaud »
Commentaire d’un parisien, archi connu et répété : « Non, tu déconnes »
Ou comment démontrer que les cours de climat en géographie au collège/lycée ne servent à rien !
Fin de l’interlude


Revenons à Paris, terre d’accueil, terre de découvertes, et patrie d’adoption !
Paris ne m’a pas tout de suite tendu les bras. Un passage en banlieue durant mon adolescence pour les obligations professionnelles de mon père ne m’avait pas spécialement épanouie. Mon retour à Paris se fit pour suivre mon copain (et futur mari) et accessoirement pour mon stage de fin d’étude (ou peut être le contraire). Pas d’attirance particulière donc.
Coup de chance, nous obtînmes (quelle belle conjugaison) un studio de 25 m2 magnifique en plein coeur des Abbesses, 5ème étage (certes sans ascenseur), petit balcon, vue directe sur le sacré coeur et la place Emile Goudeau (le bateau-lavoir, c’est là). On ne pouvait pas mieux tomber.

Et là, avec mes deux meilleurs potes, chaque soir ouvré (bizarrement pas de sorties le lundi, jour chomé), un bar, un resto, un quartier, un concert, tout était prétexte à sortir…
Les années ont passé, l’éventail des bars et restos s’est largement élargi, des quartiers sont devenus nos préférés, des musées, de salles de cinéma, des salles de concert, des théatres, des parcs sont devenus notre univers.

Ce que j’aime dans Paris, c’est que quoi que tu ais envie de faire, tu peux trouver.. à n’importe quelle heure.
Vacances dans le sud de la France, Sète, magnifique ville par ailleurs, un jour de semaine, 21-22 heures :
Moi : « une table s’il vous plait »
Le Serveur : « ah, mais on ne sert plus à cette heure-ci, désolé » (l’air abasourdi par ma demande)

Ou bien encore :
21 heures, soir de semaine.
Moi : « Il manque des oeufs, je voulais faire une omelette »
Lui : « pas de souci, je vais en chercher chez Carrouf »

Bon, ok, avec deux enfants, je ne vais pas vous faire croire que je sors encore tous les soirs, ni que je fais « à manger » à 21 heures.
Eh bien, avec 2 enfants aussi, Paris c’est chouette.
Car on retrouve aussi à Paris la solidarité entre parents, voire plus qu’en province, car on est tous dans la même galère (ok, j’admets devoir courir tous les soirs comme une malade pour récupérer les enfants à la sortie de l’école, à la merci d’un métro en panne, ou d’un accident grave de voyageur).
On retrouve aussi l’esprit quartier, où le boulanger offre des bonbons au gamin, le marchand de légumes, des ballons aux enfants, et les papotages entre voisins dans l’immeuble (ça dépend lesquels certes, mais osez me dire qu’en province on est super potes avec tous ses voisins).
Lorsque les enfants font des sorties au centre de loisirs, ils peuvent aller à Beaubourg, au musée des arts modernes, etc… Mon fils de 8 ans a visité et découvert plus de musées et d’expositions que moi.
Alors, oui, bien sûr, on a moins de place, moins de jardin…
Ami de province qui nous reçoit dans sa maison de 120m2, immense terrain de … (pffff trop grand) : »Et toi, tu habites où ? »
Moi : « Un appart de 65m2 » (et encore, c maintenant, avant, imaginez vous un 25 m2 à 2)
Ami : « mais vous devez être serré avec vos enfants »
Moi : « bah non, ça va !!! »
Ami : … (interloqué)

Alors, oui, tout n’est pas parfait bien sûr à Paris, mais je suis désormais Parisienne ! Et j’aurais du mal à quitter cette ville.

Désormais le moindre passage en province révélant ma localisation se traduirait par ce genre de conversations :
Commentaire d’un provincial, archi connu et répété : « Paris, oh quelle horreur, ma pauvre, le métro blindé, qui pue, les gens qui font la gueule, les bouchons, mon dieu, tu ne pourrais pas revenir en Province ? »
Moi : « Mais, c’est génial Paris ! Jamais je ne pourrais revenir en Province (ndlr : si vous avez suivi cet article, vous savez pourquoi) »
Commentaire d’un provincial, archi connu et répété : « Ah ! » (interloqué)

Publicités

3 réflexions au sujet de « I love Paris ! »

  1. syndrael

    J’ai eu la même réaction ce week end avec ma chéri.. Samedi, zone d’activité commerciale dans le Nord.. Entre 12h et 14h, les magasins sont FERMES !! Fermés un samedi.. on s’est tourné les pouces pour retrouver à 14h des magasins vides car on était parmi les premiers clients.. LOL !!
    BiZ
    S.

    Répondre
  2. Ping : I love Lyon | lavisdejo

  3. Ping : Carte blanche #2 | lavisdejo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s